Merci pour vos témoignages et votre soutien

Publié le par CRIJ

Depuis 2 semaines, les salariés du CRIJ sont mobilisés pour faire connaître la situation du CRIJ, et au-delà, la situation de l’Information Jeunesse.

Des articles sont parus dans la presse et France 3 a parlé du CRIJ aux actualités régionales le 16 décembre. Tous les jours, y compris le week-end dernier, nous avons distribué des tracts et fait signer une pétition:

L’INFORMATION JEUNESSE EST-ELLE TOUJOURS
UNE MISSION DE SERVICE PUBLIC ?

Plus de 1300 signatures ont été recueillies à ce jour.

Les négociations avec les financeurs se poursuivent.

Nous vous suggérons de rédiger, à titre individuel ou à titre professionnel, une lettre personnalisée adressée à ces principaux financeurs*, pour continuer à nous soutenir.

Nous vous invitons aussi à venir aux rencontres que nous organisons,

les jeudis 6, 13, 20 et 27 janvier de 18 h à 20 h au CRIJ pour

Ø échanger sur l’utilité d’informer les jeunes aujourd’hui

Ø débattre sur les missions d’un CRIJ

 

Encore merci de tout cœur et que vive l’Information Jeunesse !

Les salariés du CRIJ Poitou-Charentes.

 

* - Monsieur le Directeur Départemental et Régional de la Jeunesse, des Sports et de
la Vie Associative (pour le Ministère JSVA) – 14 boulevard Chasseigne –
86000 POITIERS

- Madame la Présidente de Région – 15 rue de l’Ancienne Comédie –
86000 POITIERS

- Monsieur le Président du Conseil Général – Place A. Briand – 86000 POITIERS

- Monsieur le Maire de Poitiers - Hôtel de Ville – 86000 POITIERS

 

Continuez à nous écrire et à nous apporter votre soutien

par courrier : CRIJ – 64 rue Gambetta – BP 176 – 86004 POITIERS CEDEX

par mail : info@crij-poitiers.org ou en laissant un commentaire sur cette page.

Publié dans témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'Arantelle - centre social des Roches Prémarie et 14/01/2005 14:10

Centre social en milieu rural, nous avons également une mission d'accueil des populations jeunes. Nous avons également connu des difficultés structurelles il ya quelques années. Votre situation nous touche donc particulièrement. C'est pourquoi le conseil d'administration de notre association souhaite vous témoigner sa sympathie et ses encouragements dans cette étape difficile : en espérant qu'elle ne remette pas en cause le rôle, l'utilité et les missions du CRIJ.