lettre aux parlementaires du Poitou-Charentes

Publié le par CRIJ

Nous avons envoyé à chaque élu parlementaire du Poitou-Charentes le courrier suivant :


Poitiers, le 17 décembre 2004

Les salariés du CRIJ Poitou-Charentes

Aux parlementaires

> de la Charente

> de la Charente-Maritime

> des Deux-Sèvres

> de la Vienne

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Vous savez l’importance de l’information.
Vous connaissez la mission de service public que l’Etat français a confié depuis trente ansau réseau Information Jeunesse.
Cette mission consiste à mettre à disposition de tous les jeunes une information claire, efficace, complète, actualisée, dans tous les domaines de leur vie, pour construire leur parcours professionnel, pour vivre au quotidien, pour investir leur temps libre, en France, en Europe et à l’étranger. Cette information et les services qui l’accompagnent permettent à ces jeunes de devenir des citoyens autonomes et responsables.
En Poitou-Charentes, le Centre Régional Information Jeunesse situé à Poitiers existe depuis 1976.
Il remplit une double fonction : fonction locale, pour accueillir, informer et offrir des services aux jeunes de Poitiers ; fonction régionale, pour animer le réseau des 10 Bureaux et 30 Points Information Jeunesse de la région.
Sa situation est aujourd’hui particulièrement délicate.
La presse s’en est fait l’écho depuis mardi 14 décembre – lire les articles de presse ci-joints - ainsi que France 3 Poitou Charentes dans le journal télévisé du 16 décembre 2004.

Faute d’avoir été financée à la hauteur du coût réel de cette mission, l’association qui gère le CRIJ connaît aujourd’hui un important déficit structurel [600 000 euros prévisionnels au passif du bilan 2004] ; le risque est de ne pas pouvoir assurer les actions et de devoir licencier à nouveau les personnels. En 2003 en effet, cinq salariés ont déjà été licenciés suite à un plan de restructuration.

La prise en considération du travail de l’information jeunesse est indispensable. Votre mobilisation au plan national permettra que cette mission de service public d’information jeunesse soit (enfin) reconnue à sa valeur et à son ‘juste prix’. L’avenir du CRIJ passe par la contractualisation pérenne de ses missions et par la mise en place d’un plan de financement durable.

Nous savons que nous pouvons compter sur vous.

Pour les salariés,

Maryse DELAUNAY-TOULY,
Directrice,

Publié dans crij-poitiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article