Dépôt de bilan du CRIJ

Publié le par CRIJ

Poitiers, le 5 janvier 2005

 

 

Suite au Conseil d’Administration extraordinaire du CRIJ, le mardi 4 janvier 2005, les

administrateurs ont décidé le dépôt de bilan de l’association.

 

Cette décision implique :

 

·        soit un plan de redressement,

·        soit une liquidation totale.

 

Les salariés sont donc plus que jamais inquiets quant à leur avenir. Ils se demandent si l’intérêt

réaffirmé des pouvoirs publics pour l’Information Jeunesse et pour le CRIJ Poitou-Charentes
leur apportera les moyens financiers pour continuer d’assurer demain leurs missions à caractère

de service public.

 

Ils continuent à se mobiliser. Plus de 1500 signatures de soutien ont été recueillies à ce jour.

 

Ils vous suggèrent de rédiger, à titre individuel ou à titre professionnel, une lettre personnalisée

adressée aux principaux financeurs*, pour continuer à les soutenir.

 

Les salariés vous invitent aussi à venir nombreux aux rencontres qu’ils organisent,

les jeudis 6, 13, 20 et 27 janvier de 18 h à 20 h au CRIJ pour

 

* échanger sur l’utilité d’informer les jeunes aujourd’hui

* débattre sur les missions d’un CRIJ

 

 

                                                         Les salariés du CRIJ Poitou-Charentes

 

 

*     - Monsieur le Directeur  Départemental et Régional de la Jeunesse, des Sports et de
  la Vie Associative (pour le Ministère JSVA) – 14 boulevard Chasseigne –
  86000 POITIERS

- Madame la Présidente de Région – 15 rue de l’Ancienne Comédie –
  86000 POITIERS

- Monsieur le Président du Conseil Général – Place A. Briand – 86000 POITIERS

- Monsieur le Maire  de Poitiers - Hôtel de Ville – 86000 POITIERS

 

 

Continuez à nous écrire et à nous apporter votre soutien

par courrier :  CRIJ – 64 rue Gambetta – BP 176 – 86004 POITIERS CEDEX

par mail : info@crij-poitiers.org

sur notre site www.crij-poitiers.org ,

rubrique « Le CRIJ en danger » http://crij-poitiers.over-blog.com/

 

 

Publié dans crij-poitiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article