quelques témoignages de soutien...

Publié le par CRIJ

je ne sais pas comment, mais il faudrait pouvoir sauver le CRIJ, un pilier de l'info jeunes

Courage


En tant que conseillère d'orientation psychologue à Angoulême, je considère que votre service est trés complémentaire de celui du CIO pour aider les jeunes à préparer leur avenir.En conséquence je soutiens vos actions car notre service est aussi menacé,et il faut nous soutenir mutuellement.


Nous avons appris la situation problèmatique du crij ....Nous vous envoyons ce message de soutien, pour vous dire que nous sommes avec vous, que si il faut signer des pétitions , vous soutenir d'une façon ou d'une autre nous n'hésitez a nous joindre. ....


Bonjour,

C'est avec "déplaisir" que nous avons reçu votre courrier nous annonçons vos problèmes.
Mes collègues se joignent à moi pour vous assurer notre soutien. Nous connaissons très bien cette situation pour avoir en 2000 connu une liquidation judiciaire avec licenciements....Si nous pouvons vous aider, nous sommes à votre disposition.

Bon courage à tous


Bonjour à toute l'équipe
C'est en tant que professionnel et parent que je souhaite ici vous apporter mon témoignage. Tout d'abord j'ai eu l'occasion de travailler aux côtés de l'équipe et plus particulièrement dans le cadre du Conseil Régional des Jeunes. J'ai encore l'occasion de croiser certains d'entre eux assez régulièrement dans le cadre de mes interventions à l'université ou à l'IUT de Poitiers. Il n'y a pas une rencontre sans qu'ils ne me parlent de la richesse des échanges et des apports que le CRIJ leur a fournis. Ce sont pour certains et certaines de véritables transformations personnelles et professionnelles que j'ai pu observer et cela n'aurait certainement pas été possible sans le professionnalisme de l'ensemble de votre équipe. Partenaire dans le cadre de l'Atelier de la Création de l'Université de Poitiers, j'ai encore eu ce soir le témoignage d'étudiants que nous accompagnons conjointement dans leurs projets sur la richesse des apports qu'ils ont acquis en participant aux ateliers à thèmes du CRIJ. Enfin en tant que parent de 4 enfants, je peux témoigner qu'ils ont eu auprès de vous des informations qui les ont aidés à préciser leur orientation et bien sûr à décrocher leurs jobs d'été. Dans la période difficile que nous vivons et le peu de lisibilité que notre société offre à nos enfants je trouverai regrettable de voir disparaître une telle structure garante d'écoute et de conseils que nous ne pouvons bien souvent pas, nous parents, donner à nos enfants. Sincères amitiés à toute l'équipe du CRIJ


je pense à vous très fortement et vous soutiens de tout coeur ,toutes mes meilleures pensées vont vers vous

à bientôt et bon courage


nous avons reçu le mail concernant le crij de poitou charentes
peut on faire quelque chose ? as tu besoin du soutien des directeuurs de crij?
bon courage en tout cas et à très bientot
 

Bonjour,

C'est avec beaucoup de tristesse et de colère que je viens de prendre connaissance de la situation du CRIJ Poitou-Charentes. Pendant 10 années, j'ai été correspondant régional information jeunesse à la DRDJS Paris ile de France. je continue toujours à penser et à prouver que l'information jeunesse est un outil essentiel pour favoriser le développement d'une politique jeunesse en direction de tous les jeunes sur un territoire.

j'ai pu constater dans mon expérience que la création d'un PIJ ou d'un BIJ était considérée par les lélus locaux comme un levier essentiel pour le développement d'une politique locale en direction des jeunes.
Dans ces conditions, les CRIJ jouent un rôle indispensable pour soutenir le développement de ce réseau (documentation, animation d'un réseau, professionnalisation des personnels, mise à disposition d'outils...).

C'est pourquoi, une structure telle qu'un CRIJ est non seulement indispensable pour accueillir des jeunes dans une grande ville, leur offrir un service de qualité, ce dans un contexte ou l'accès à l'autonomie passe indéniablement par une politique centrée sur l'information.
Mais l'appui d'un CRIJ est tout aussi essentiel pour soutenir l'action des communes et des associations au plan local dans leur politique d'information des jeunes et plus globalement d'une politique jeunesse de qualité.

je ne peux donc qu'apporter mon soutien au personnel du CRIJ Poitou Charente.
Très sincèrement,

Toute l'équipe de Planète info (Université de Poitiers) vous assure de son soutien. Depuis de nombreuses années, nous sommes partenaires et complémentaires dans l'information et l'aide que nous apportons aux étudiants et aux jeunes en général. Il serait inconcevable que le CRIJ Poitou-Charentes disparaisse, laissant ses salariés - qui oeuvrent depuis tant d'années avec efficacité - sans emploi. Continuez à vous battre !!


Chers Amis, Président, Directrice et vos équipes et partenaires.. en toute solidarité avec vous.. l'un de nous en péril et nous devons tous nous mobiliser. Au-delà de votre situation je crois qu'il y a urgence à nous manifester collectivement en 2005 pour mieux nous faire reconnaître et valider l'avenir de l'IJ...


L'URI CFDT POITOU-CHARENTES a bien pris connaissance de votre situation.Pour ce qui est de la diminution des services auprès des jeunes, nous interviendrons auprès des structures CESR et Conseils de développement pour favoriser une rencontre de vos responsables avec les financeurs; l'objectif étant de conserver un service de qualité pour les jeunes. En ce qui concerne les licenciements, il nous parait indispensable de tout mettre en oeuvre pour sauvegarder le plus grand nombre de postes, cela en fonction des projets arrêtés et aussi en parallèle, si cela s'avèrait nécessaire, de mobiliser l'ensemble des réseaux locaux pour que chacun soit reclassé. Pour le CRIJ, comme pour tous les salariés des entreprises, la CFDT a un seul objectif "0 chômeurs" !! Nous vous faisons part de notre soutien, tenez-nous informé. Cordialement.


Mobilisons-nous !" : comment ? pour suivre les affaires de loin mais depuis longtemps, la situation actuelle n'est que le résultat de tant d'années de navigation à vue : c'est sûrement pas une solution; et c'est pire qd la puissance publique se retire peu à peu de ses missions. On en sait qq chose ici...


Le Centre socio culturel de vouillé vous soutient dans vos démarches et vous souhaite gros courage...


MERCI DE NOUS TENIR AU COURANT DE LA SITUATION AINSI QUE DES ACTIONS AUXQUELLES NOUS POURRIONS VOUS SOUTENIR ET PARTICIPER Pour l'equipe du FJT Solidairement...


Je suis totalement solidaire de votre action et tiens à vous le faire savoir ! ...Formatrice AFPA...


Je me permets de vous apporter à tous mon modeste soutien ainsi qu'un petit témoignage personnel.

L'information Jeunesse m'a permis, à moi, de trouver un premier job dans l'animation en 1997.
A Rochefort, j'ai pu répéter avec mon groupe pendant 4 ans gratuitement grâce à une association labellisée IJ qui déjà n'existe plus…
J'ai pu y rencontrer beaucoup de personnages qui m'ont aidé par la suite.
J'ai pu découvrir et commencé apprendre les métiers liés à la technique du spectacle grâce à cette association.
A La Rochelle, quand j'ai eu besoin d'information je suis allé là ou je me sentais chez moi, où je savais qu'on me recevrait sans me prendre pour un jeune et con.
A Poitiers, pendant mes études, le CRIJ était le lieu incontournable d'information pour mon logement, pour mon job, pour mes concours...
J'ai été bénévole lors de nombreuses occasions, je me suis investi dans de nombreuses activités grâce à ce que j'avais découvert avec l'Information Jeunesse. C'est certainement ce qu'on appelle avoir "envie d'agir" dans un ministère à Paris. J'ai eu "envie d'agir", j'ai arrêté de glander dans les rues bien avant qu'on en parle en "haut lieu" et ceci grâce au réseau Information Jeunesse.

Aujourd'hui je suis emploi jeune (pour combien de temps?) dans le réseau Information Jeunesse et je suis intimement convaincu du rôle essentiel qu'il peut avoir dans la vie d'un jeune. Il informe, il accompagne, il propose de nombreux services. L'Information Jeunesse c'est l'accès à tout pour tous les jeunes, c'est une porte à leur taille vers la vie active. On a rien fait de mal, on a même l'audace de dire qu'on a fait beaucoup pour les jeunes, on voudrais juste pouvoir continuer.


Publié dans témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mp 22/12/2004 19:22

merci d avoir scratché mon petit d encouragement